Communiqué du président du FC Plouay - Réserves sur match de Coupe de France

27 septembre 2015 - 14:38

Communiqué du Président du FC Plouay

Réserves sur match de coupe de France PLOUAY/ELVEN

 

La Commission Régionale d’Appel de la Ligue a confirmé le 22 septembre la décision régionale de l’arbitrage du 15 septembre 2015, à savoir que la réserve formulée lors du match FC Plouay/Elvinoise Football par le FC Plouay est irrecevable.

 Cette décision prise sur la forme du dossier nous a bien évidemment fortement surpris et déçus.

 

 Bien que sur la forme, on peut considérer que l’interprétation de la règle concernant la pose de réserves est entendable, sur le fond, sur les entorses (*) au règlement des tours préliminaires de la Coupe de France, rien n’a été retenu en notre faveur. Je relèverais à cet égard un élément cocasse de la décision qui stipule « que le court temps de présence du joueur n° 3 de l’Elvinoise sur le terrain n’a pas eu d’incidence sur le résultat final de la rencontre », alors que sa rentrée n’est pas autorisée par le règlement précité.

 

 Nous avons été certes entendus, mais pas écoutés. Sans prétendre à gagner ce match sur tapis vert, l’éthique, à notre sens, aurait voulu que le match soit rejoué, car aujourd’hui on peut penser, et ce pour les matchs à venir, que la pose de réserves est l’élément déterminant, susceptibles en cas d’erreurs, de s’affranchir du respect du règlement en vigueur, alors que les entorses concernées peuvent être facilement relevées au vu de la feuille de match. Cette situation me parait préoccupante, car sans esprit de polémique, nous souhaitions seulement faire valoir nos droits et défendre les intérêts du club, des joueurs et des dirigeants. Notre seule prétendue erreur réside dans le fait de la pose de réserves alors que l’on n’a enfreint à aucun moment le règlement et nous sommes déboutés. A contrario, l’équipe adverse, ayant enfreint deux règles édictées par les instances, même involontairement, obtient gain de cause et poursuit la compétition. Quel dénouement !!!

 

 Nous pourrions faire appel de cette décision devant le CNOSF sous 15 jours qui aurait des chances d’aboutir, mais pour diverses raisons matérielles, financières, de disponibilité et par respect pour la compétition, le sport et mes collègues présidents des autres clubs qualifiés en coupe de France, nous ne le ferons pas.

 

Nous avons défendu les intérêts du club sans polémique, ni animosité, quoique certains puissent en penser. Nous allons retrouver notre quotidien et nous concentrer sur l’essentiel : le sport, le championnat et la formation de nos jeunes.

Cette affaire qui, si tout le monde avait joué correctement son rôle, ne serait jamais arrivée, est désormais terminée en ce qui nous concerne. Nous avons d’autres préoccupations, besoin d’énergie et n’avons jamais envisagé aller disputer la finale de la Coupe de France au Stade de France.

Je tiens à remercier les nombreux clubs et collègues qui nous ont apporté leur soutien à cette occasion.

 

Michel RUYET

Président du FC Plouay

 

 

(*) Pour rappel, un joueur sorti en cours de match est rentré à nouveau sur le terrain (1ère entorse au règlement qui l’interdit). Deuxièmement, 4 remplacements ont été effectués alors que 3 au maximum sont autorisés.

Notre argumentaire était en grande partie basé sur ces éléments qui contreviennent au règlement en vigueur.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

CRÉATION PROFIL

Ci-après note explicative pour création profil sur le site, afin de pouvoir visualiser le document cliquer sur le lien:

Création profil